volatiliser


volatiliser

volatiliser [ vɔlatilize ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1611 ; de volatil
1Faire passer à l'état gazeux. vaporiser; sublimer. Adj. VOLATILISABLE , 1823 .
Fig. Faire disparaître. « La pensée humaine, volatilisée par la presse » (Hugo).
2 ♦ SE VOLATILISER v. pron. Passer à l'état de vapeur. se vaporiser.
(1898) Fig. Se dissiper, disparaître. s'évaporer. « au dessert, il semblait qu'elle se volatilisât » (F. Mauriac). s'éclipser.

volatiliser verbe transitif (de volatil) Synonyme de vaporiser. Familier. Subtiliser, voler quelque chose à quelqu'un : Dans le métro on lui a volatilisé son portefeuille.volatiliser (synonymes) verbe transitif (de volatil)
Synonymes :

volatiliser
v.
rI./r v. tr. Faire passer (un corps solide ou liquide) à l'état gazeux.
rII./r v. Pron.
d1./d Passer à l'état gazeux.
d2./d Fig. Disparaître. Ses économies se sont volatilisées.

⇒VOLATILISER, verbe trans.
A. — CHIM., PHYS. Faire passer à l'état de gaz, de vapeur. Synon. évaporer, sublimer, vaporiser. La lave bouillonnante emplissait le corral, volatilisait l'eau du petit rio qui le traversait (VERNE, Île myst., 1874, p. 599). Le principe de l'opération [dorure au mercure] consiste à enduire la pièce à dorer d'amalgame d'or et à volatiliser le mercure par la chaleur (GASNIER, Dépôts métall., 1927, p. 50). V. infusible ex. de Cournot.
Empl. pronom. Projeté sur les charbons ardens, il [l'arsenic blanc] se volatilise en une fumée blanche (KAPELER, CAVENTOU, Manuel pharm. et drog., t. 1, 1821, p. 101). Le parfum se volatilise (CLAUDEL, Tobie et Sara, 1940, II, 7, p. 1256).
B. — Souvent au passif. Faire disparaître, anéantir rapidement.
1. [En parlant d'une chose concr. ou d'une pers. physique] Son train stoppé en avant de la gare d'Altona avait été volatilisé (...) son convoi commença à se liquéfier par le wagon de queue, et, tout aussitôt, tout entra en fusion (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 286). Toute une ville [Hiroshima] volatilisée, ça devrait tout de même les gêner [les Américains]! (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 221).
Empl. pronom. Le firmament avait changé d'aspect. Les flots d'encre s'étaient volatilisés et taris, les aspérités des nuages s'étaient fondues (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 166). Nadine (...) s'était volatilisée; c'est ici qu'elle devait être, tout juste ici, et elle n'y était pas (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 198).
En partic. Voler. Synon. escamoter, subtiliser. Mais oui, madame (...) Dix billets de mille, hier, volatilisés, soufflés sur la table même du patron (ESTAUNIÉ, Appel route, 1921, p. 177).
2. [En parlant d'une chose abstr. ou d'une pers. considérée du point de vue psychique] Des messieurs très contents d'eux-mêmes, mais qui se seraient effrités instantanément, et volatilisés sur l'heure, si l'on avait dit auprès d'eux un seul petit mot qui fût vrai (PSICHARI, Voy. centur., 1914, p. 197). Tu as une façon de volatiliser tout mot un peu profond que je te dis, de le rendre inexistant, soit en n'y répondant pas, soit en répondant à côté (MONTHERL., Fils personne, 1943, II, 4, p. 305).
Empl. pronom. Je crains tant que parmi notre alchimie exquise Le vrai du sentiment ne se volatilise, Que l'âme ne se vide à ces passe-temps vains (ROSTAND, Cyrano, 1898, III, 6, p. 130). Comment un tel amour a-t-il pu se volatiliser? (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 528).
REM. 1. Volatilisant, -ante, part. prés. en empl. adj., chim., phys. Qui fait passer à l'état de gaz, de vapeur. Grillage volatilisant. Fusion réductrice et volatilisante (...): elle donne du métal et de l'oxyde volatil que l'on recueille (GUILLET, Techn. métall., 1944, p. 121). 2. Volatilisé, -ée, part. passé en empl. adj., chim., phys. Qui est passé à l'état de gaz, de vapeur. L'éther volatilisé embaumait la chambre (MARTIN DU G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 591). Il régnait une odeur (...) d'alcool pur volatilisé (DRUON, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 34).
Prononc. et Orth.:[], (il) volatilise [-li:z]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1611 trans. « transformer en vapeur » (COTGR.); 1781 pronom. petits globules qui se volatilisent (BARRUEL, Les Helviennes, p. 20); 1784 part. passé adj. les parties volatilisées de l'or (BERN. DE ST-P., Ét. nat., t. 2, p. 318); 2. 1799 id. fig. « qui a acquis de la subtilité » pensée ... subtilisée ou volatilisée (COURIER, Lettres Fr. et Ital., p. 668); 1832 trans. « rendre une chose si subtile, si ténue, qu'elle en arrive presque à disparaître » (HUGO, N.-D. Paris, p. 209); 1846 pronom. « devenir subtil, délicat à l'excès » d'où « disparaître très rapidement » la fumée se volatilisant dans l'air (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, p. 264); 3. 1921 fig. « dérober, escamoter » (ESTAUNIÉ, loc. cit.). Dér. sav. de volatil; suff. -iser. Fréq. abs. littér.:65.
DÉR. Volatilisable, adj., chim., phys. Qui peut passer à l'état de gaz, de vapeur. L'huile est pompée au sommet d'un évaporateur dans lequel se dégagent les parties volatiles. La partie non vaporisée se rassemble au bas de l'appareil et est traversée par un courant de vapeur qui entraîne les dernières portions volatilisables (CHARTROU, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 81). []. 1re attest. 1823 phys. (BÉGIN, BOISSEAU, JOURDAN..., Dict. des termes de méd., chir., art vét. ds Fr. mod. t. 37, p. 40); de volatiliser, suff. -able.
BBG. — BLOCHW.-RUNK. 1971, p. 355. — GOHIN 1903, p. 363. — QUEM. DDL t. 21.

volatiliser [vɔlatilize] v. tr.
ÉTYM. 1611; de volatil.
1 Faire se transformer en vapeur (une substance). Vaporiser; sublimer.
2 Fig. Faire disparaître.
1 Pronostic du philosophe qui voit la pensée humaine, volatilisée par la presse, s'évaporer du récipient théocratique.
Hugo, Notre-Dame de Paris, I, V, II.
2 (…) une joie (…) une frénésie qui (…) vitrifiait ou volatilisait tout ce qui s'approchait de mon cœur.
Gide, Si le grain ne meurt, II, II.
——————
se volatiliser v. pron.
1 (1823, in D. D. L.). Passer à l'état de vapeur. Dissiper (se), vaporiser (se).(Déb. XIXe, Nodier). Fig. Devenir subtil.
2 Par métaphore (1898, Rostand; → Alchimie, cit. 2) et fig. Se dissiper, disparaître. Évaporer (s'). → Salaire, cit. 3. || Où est ce crayon ? Il ne s'est pourtant pas volatilisé !(Personnes). Disparaître, s'éclipser.
3 Les Lachassaigne disaient de leur cousine pauvre « qu'elle avait du tact, qu'elle savait disparaître ». C'était vrai qu'au dessert, il semblait qu'elle se volatilisât.
F. Mauriac, Genitrix, III.
——————
volatilisé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (Av. 1825, P.-L. Courier).
1 Vaporisé.
2 Soufre volatilisé.Par métaphore. Évaporé, disparu.
4 (…) un peuple où il se trouvera toujours quelques « esprits libres » pour ne pas se résigner à ce qu'Alleg a subi, et pour s'interroger sur le sort des cinq mille citoyens français (puisque les Algériens sont des citoyens français !) disparus, volatilisés, sans que leurs proches eux-mêmes aient cru bon de chercher à savoir ce qu'ils étaient devenus.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 72.
DÉR. Volatilisable, volatilisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • volatiliser — (vo la ti li zé) v. a. Réduire en vapeur ou en gaz. •   J ai fondu ou volatilisé au miroir ardent plusieurs matières que ni le feu des fourneaux de réverbère, ni celui des plus puissants soufflets n avait pu fondre, BUFF. Hist. min. Introd. VI, p …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VOLATILISER — v. tr. T. didactique Faire évaporer un corps, le transformer en gaz. L’arsenic se volatilise aisément. SE VOLATILISER signifie figurément et familièrement Disparaître. Qu’est il devenu? Il s’est volatilisé tout d’un coup. Tout le bénéfice de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • VOLATILISER — v. a. Rendre volatil. Il s emploie aussi avec le pronom personnel, comme dans cette phrase, L arsenic se volatilise aisément, La chaleur fait aisément dissiper l arsenic. VOLATILISÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • volatiliser — vt. volatilizî (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se volatiliser — ● se volatiliser verbe pronominal Se transformer en vapeur. Disparaître comme en s évaporant : Où est mon stylo ? Il ne s est quand même pas volatilisé. Disparaître d un coup, sans qu on s en aperçoive : Au dessert, elle s est volatilisée. ● se… …   Encyclopédie Universelle

  • volatilisable — volatiliser [ vɔlatilize ] v. tr. <conjug. : 1> • 1611 ; de volatil 1 ♦ Faire passer à l état gazeux. ⇒ vaporiser; sublimer. Adj. VOLATILISABLE , 1823 . ♢ Fig. Faire disparaître. « La pensée humaine, volatilisée par la presse » (Hugo). 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • volatilisation — [ vɔlatilizasjɔ̃ ] n. f. • 1641; de volatiliser 1 ♦ Le fait de passer à l état gazeux. ⇒ sublimation. 2 ♦ Fig. Disparition. ● volatilisation nom féminin Fait de se volatiliser, de disparaître. Synonyme de vaporisation. Procédé de vernissage des… …   Encyclopédie Universelle

  • volatiliza — VOLATILIZÁ, volatilizez, vb. I. refl. A se evapora repede (la temperatura obişnuită). ♦ fig. A dispărea complet, fără urmă. – Din fr. volatiliser. Trimis de bogdanrsb, 26.07.2002. Sursa: DEX 98  VOLATILIZÁ vb. v. evapora. Trimis de siveco, 13.09 …   Dicționar Român

  • disparaître — [ disparɛtr ] v. intr. <conjug. : 57> • 1606; de dis et paraître; remplace a. fr. disparoir (XIIIe) REM. On emploie l auxil. avoir ou (vieilli ou littér.) être (pour indiquer l état : il est disparu depuis dix ans ). I ♦ Ne plus être vu ou… …   Encyclopédie Universelle

  • ébullition — [ ebylisjɔ̃ ] n. f. • 1314; bas lat. ebullitio 1 ♦ État d un liquide soumis à l action de la chaleur, et dans lequel se forment des bulles de vapeur qui viennent crever à la surface. ⇒ bouillonnement. Amener un liquide à ébullition. Réduire un… …   Encyclopédie Universelle